Projet d’agrandissement du lycée des Pierres Vives

L’agrandissement du Lycée des Pierres Vives permettra à la fois de répondre à l’accroissement du nombre d’étudiants et de rénover des bâtiments vieux de 30 ans. Le permis de construire a été délivré fin juillet. Les travaux devraient débuter au printemps 2022 et se terminer début 2025. 
 

Agrandissement du Lycée des Pierres Vives

Les bâtiments actuels du Lycée des Pierres Vives ne répondent plus aux besoins : 1500 élèves pour une capacité de 1200. Le projet prévoit d’accroître les surfaces des locaux d’enseignement (création de 2 salles de sport, de laboratoires pour les filières scientifiques qui seront également mis à niveau), d’agrandir et de moderniser le Centre de Documentation et d’Information (CDI), les locaux des professeurs et ceux dédiés à l’encadrement scolaire.

Construction d'un auditorium

L’espace restauration sera restructuré et agrandi (1300 couverts/jour). Un auditorium de 280 places sera également construit, permettant de pérenniser l’espace artistique. 

L’agrandissement se fera dans les périmètres actuels du lycée, conduisant à une densification du site scolaire. Cela induira une recomposition du site et de ses bâtiments, la création d’une nouvelle façade d’accueil et un nouvel ancrage du lycée au sein de la ville. 

Projet vertueux

Le projet se veut ambitieux d’un point de vue environnemental : l’enveloppe du bâtiment sera bioclimatique (elle consomme 1/3 de l’énergie nécessaire à un bâtiment classique, soit un niveau de performance supérieur à la réglementation). Les espaces verts seront valorisés et la gestion de l’eau sera plus efficiente. 

Les travaux sont prévus en 3 phases : (visuel de @Région Île-de-France)

Agrandissement du Lycée des Pierres Vives, phase 1
Agrandissement du Lycée des Pierres Vives, phase 2
Agrandissement du Lycée des Pierres Vives, phase 3

Les visuels de synthèse sont de @agence d’architecture Ada.

Coordonnées

Lycée des Pierres Vives
1, Rue des Alouettes
78420
Carrières-sur-Seine
Infos pratiques

Le projet est conçu par l’agence d’architecture Ada. Financée par la Région Île-de-France, l’opération est pilotée par Île-de-France Construction Durable.